Mars 2010

Compte rendu de l’Assemblé Générale de l’ANAFIDE

L’ANAFIDE a tenu son assemblée générale ordinaire le mardi 10 novembre 2009, à Marrakech. Lors de cette assemblée biannuelle, marquée par la présence de quelques personnalités éminentes qui sont des anciens adhérents de l’Association, et après s’être assuré du quorum largement atteint, le Président sortant Monsieur Abdellah Bekkali a donné un bilan succinct sur les activités réalisées au cours de la période « 26 mai – 10 novembre 2009 » ainsi que quelques recommandations pour le futur.

Monsieur Bekkali a souligné qu’à cette occasion, l’ANAFIDE renoue une fois de plus le contact avec ses adhérents et aborde l’avenir tout en étant :

  • Forte d’une activité soutenue, pendant 4 décennies, malgré ses moyens limités;
  • Fière d’un palmarès riche en activités nationales et internationales;
  • Dotée d’une ferme volonté de contribuer, en tant qu’ONG et association d’utilité publique, au débat national autour des principaux défis à relever en vue d’un développement rural et agricole durables.

 

Il a précisé que depuis la tenue de sa dernière assemblée générale, l’ANAFIDE a entrepris de nombreuses activités et accompli des tâches diverses, tant au niveau national qu’international, grâce à une dynamique importante de ses comités techniques.

Le rapport moral indique que ce denier exercice a été marqué par la coïncidence de l’année 2009 avec le 40ème anniversaire de la création de l’ANAFIDE, qui constitue une occasion pour rappeler l’engagement volontariste et sans rupture de l’association pour accompagner le pays dans les efforts considérables qu’il a déployés durant ces quatre décennies pour le développement rural, la mobilisation des ressources en eau et le développement de l’irrigation sur plus d’un million d’hectares

Comme elle a toujours accordé l’importance qu’elle mérite à la coopération régionale et internationale autour des thématiques de  l‘eau et de l’environnement, l’ANAFIDE a clôturé, cet exercice par l’organisation au début de cette semaine la 12ème conférence Enviro-Water ajoute t-il.
Cette importante rencontre internationale, organisée en collaboration avec la Commission Internationale du Génie Rural et l’Institut International de l’eau et de l’Environnement, siège de l’Association Régionale de l’Irrigation et du Drainage pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, vise à apporter la contribution du comité national marocain de la CIGR à la série de conférences internationales sur l’eau et l’environnement et qui  ont déjà eu lieu dans les pays suivants : Portugal, Suisse, Hongrie, Brésil, Burkina Faso, Espagne, Chine, USA, Pays-Bas, Inde et Brésil.

Monsieur le Président sortant s’est félicité de la réussite de cette conférence et a rendu hommage à MM. le Directeur Régional de l’agriculture de Marrakech-Tensift -Al Haouz, le Directeur Provincial de l’Agriculture de Marrakech et le Directeur de l’Agence Hydraulique du bassin de Tensif et leur a exprimé ainsi qu’à leurs collaborateurs ses vifs remerciements pour les efforts qu’ils ont déployés pour la réussite de cette manifestation.

Ses remerciements vont également à MM. Le Directeur Général de la RADEMA, et Mme la Directrice Régionale de l’ONEP de Marrakech ainsi qu’à tous leurs collaborateurs pour tous les efforts qu’ils ont déployés pour la réussite de l’organisation de cette manifestation, en  permettant de visiter leurs installations.

Il a également remercié toutes les Sociétés et  les institutions   pour leur contribution financière à l’organisation de cette rencontre, Monsieur le Ministre de l’Agriculture et des Pêches Maritimes et Monsieur le Secrétaire d’Etat à l’Eau et à l’Environnement d’avoir accepté d’organiser la conférence inter régional EnviroWater sous leur patronage ainsi que  Monsieur le Secrétaire Général du Département de l’Agriculture et Monsieur le Directeur de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole qui ont toujours appuyé  et aidé l’ANAFIDE. Sans oublier à remercier les membres du comité d’organisation et tous les partenaires qui ont aidés à cette réussite (Sponsors, médias, agences d’événementiel, ect).

Le rapport moral évoque également les actions de partenariat. Ces actions sont la conséquence de l’activité du Comité technique  » Réflexion stratégique ». Tout d’abord, Monsieur Bekkali a souligné le succès qu’à connu le Projet « Centre Virtuel de l’Eau Agricole » / CISeau, en évoquant l’organisation de deux conférences électroniques, la première, organisée en 2006, a porté sur l’impact de l’irrigation et de l’intensification agricole sur la qualité de l’eau et la deuxième sur l’économie d’eau en irrigation réalisée en 2008.
Il a également parlé du contrat programme signé entre le Département de l’Agriculture et l’ANAFIDE en décembre 2007, pour cinq années (2007-2011) dont l’objectif est l’édition de la revue H.T.E  et l’élaboration d’un fonds documentaire de l’ANAFIDE. Le rapport donne aussi quelques informations sur la communication et les publications de l’ANAFIDE notamment H.T.E et Info-Anafide.

Enfin, le Président a informé la séance que l’ANAFIDE a accueilli, en septembre 2009 à son siege, une mission d’évaluation sur le rôle  des activités de la FAO dans le domaine de l’eau. Cette mission est composée de trois experts spécialisés dans toutes les questions qui sont en rapport avec l’eau et le développement. L’objet principal de cette évaluation est de fournir aux Pays Membres et au Secrétariat de la FAO des recommandations fondées sur des données probantes et sur les enseignements tirés, concernant le rôle de la FAO et la portée de ses activités futures dans le domaine de l’eau. La rencontre avec ces experts a été fructueuse a t’il-ajouté.

Dans sa conclusion, Monsieur Bekkali a soulevé la très faible participation des cadres marocains spécialisés dans les domaines qui nous intéressent tous aux manifestations organisées par la CIID et de la CIGR, ainsi qu’aux manifestations nationales. La non disponibilité des crédits nécessaires à cette fin ne pourrait constituer le seul prétexte.
Au vu de ce constat, il a réitéré son appel à tous les adhérents pour qu’ils participent efficacement dans les activités de l’ANAFIDE. Il a également lancé un appel à tous les anciens et aux jeunes pour rejoindre notre Association afin d’engager de nouvelles actions et faire face aux évolutions importantes qu’on constate dans ce nouveau monde plein de mutation, et de permettre d’assurer la pérennité de notre Association.

En mentionnant que compte tenu de l’intérêt pour notre pays de continuer à participer aux grands rendez-vous où l’on traite de sujets qui présentent un intérêt certain pour les cadres marocains, il a interpellé les responsables des Institutions et Directions du Département de l’Agriculture en vue d’encourager la participation des structures concernées à ce genre de manifestation et d’aider l’ANAFIDE pour qu’elle continue à jouer son rôle de liaison avec lesdites commissions.
Comme recommandations, il préconise :

  • la création d’un comité de sages qui aura un rôle de conseil et d’orientation auprès du bureau de l’ANAFIDE et qui sera composé des anciens Anafidiens;
  • l’ajout d’un autre comité technique qui sera chargé des relations extérieures, c’est-à-dire un rôle d’interface entre l’ANAFIDE et les institutions et organismes qui œuvrent dans les domaines d’activités de notre association.

Quant au rapport financier qui montre les résultats de l’exploitation et de la trésorerie de l’ANAFIDE, il a été présenté par Monsieur Abdelhaq LARAICHI. Ce rapport a fait état des recettes  qui comprennent les adhésions physiques et morales, la subvention du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et la subvention du projet Ciseaux FAO / IPTRID. Les dépenses ont concerné essentiellement l’élaboration de la revue Hommes Terre et Eaux, et les dépenses inhérentes à l’organisation des ateliers et séminaires. Le solde positif  pourrait couvrir une grande partie du programme envisagé par l’ANAFIDE en 2010.

Après l’approbation des rapports moral et financier, les intervenants ont souhaité que Monsieur Abdellah Bekkali soit reconduit à la présidence de l’ANAFIDE. Le président sortant a refusé et a fait une belle intervention en précisant que le temps est venu pour reprendre la relève par une autre personne qui pourrait être fédérateur. Il a ajouté qu’il aimerait bien voir et s’assurer que notre Association poursuit son chemin dans la bonne voie.

La séance a été clôturée par l’élection de Monsieur  Abdelhafid Debagh en qualité du nouveau président de l’ANAFIDE et la nomination des membres du nouveau bureau.

12ème Conférence Inter Régional Enviro Water

    12ème Conférence Inter Régionale Enviro Water

Mr Bartali a fait une présentation résumée sur le déroulement de la 12ème conférence inter régionale Enviro Water et a rappelé ce qui suit :
Cette conférence a été organisée par l’ANAFIDE à l’occasion de son 40ème anniversaire en collaboration avec la Commission Internationale du Génie Rural  et l’Institut International de l’Eau et de l’Environnement situé à Ouagadougou.

La séance d’ouverture a été très réussie. Mr Marghi,  Secrétaire Général du MAPM s’était rendu sur le lieu de la conférence pour présider cette  séance mais a été appelé par Mr le Ministre pour un déplacement à Errachidia.

Cette séance a été marquée par les interventions de Mr Bekkali, Président de l’ANAFIDE,  de Mr El Harras, Directeur Régional de l’Agriculture au Haouz (en remplacement de Mr Marghi), Prof Soren (Danemark),  Président de la CIGR, Mr Mori, Représentant dela Délégation de la Commission Européenne au Maroc, Mr El Bouari, Président de l’Amicale des Ingénieurs du Génie Rural.
A la fin de la séance, un vibrant hommage a été rendu par les participants à Mr Bekkali pour les efforts louables et l’œuvre remarquable qu’il a accomplis depuis la création de l’ANAFIDE, il y a 40 ans.

Le comité d’organisation a reçu 150 résumés de communications et les a réparties entre environ 80 communications orales et 70 posters.

La conférence s’est déroulée en salle pendant les journées de lundi 9 et mardi 10 novembre et a été suivie par une visite technique organisée selon deux options :

  • Option A : Agriculture irriguée encadrée par Mr Ouzzine de l’ORMVA du Haouz
  • Option B : Station de traitement de l’eau potable (Mme Bel Kouadssi Directeur ONEP Marrakech) et station d’épuration des eaux usées de Marrakech (Mr El Habti, Directeur de la RADEEMA)

Ci-dessous quelques chiffres et éléments caractérisant la conférence :

  • Nombre de participants : 160
  • Nombre de pays : 16 (Algérie – Japon – Tunisie – France – USA – Espagne – Sénégal – Portugal  – Italie – Chine – Burkina Faso – Pays Bas –Danemark – Niger – Suisse – Maroc)
  • Nombre de sessions : une plénière, 15 sessions parallèles et une session de clôture
  • Un atelier d’une journée (le 10 novembre) relatif aux résultats de la conférence électronique sur l’économie de l’eau en irrigation organisé par l’ANAFIDE en collaboration avec la FAO
  • Nombre de Sponsors : 9 (ONEP – Lydec – RADEEMA – Agence du Bassin Hydraulique de Tensift – Agence Universitaire de la Francophonie – Union Européenne – Ambassade de France – Ministère de l’Agriculture (ORMVA du Haouz et la DPA de Marrakech) et Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement)
  • Un partenaire médiatique : PackInfo
  • Couverture médiatique : Télévision marocaine, Radio locale, Téléagricole
  • Quotidien : Al Ahdath Al Maghribia
  • Nombre de communications écrites : 137
  • Nombre de présentations orales : 78
  • Quatre thématiques :
  • Gestion de la rareté de l’eau
  • Aspects quantitatifs et qualitatifs de l’eau
  • Aspects socio-économiques de la gestion de l’eau
  • Gestion et planification des usages multifonctionnels de l’eau et du Territoire

L’ANAFIDE publiera dans le numéro double 142/143 de Sep/Déc. 2009 de la revue HTE, les communications selon une formule adéquate (combinaison de CD et de revue).

Les membres du Comité Scientifique étaient notamment  Pr Ait kadi, Pr Debbarh et Pr Hammani.

Les membres du Comité d’Organisation étaient : Mr. Abdellah Bekkali, Mme. ZIDI Leila, Mlle. Touria Mahmoudi, MM. (Bouaam, Laiti, Benchokroun, Ouhsein, Ben Abdesslam, Bouhamidi, Daoudi, Bouras, El Mahraz, Filali)

.

Conférence électronique sur l’économie d’eau en irrigation

En parallèle avec la 12ème conférence Enviro Water, l’ANAFIDE a tenu le mardi 10 octobre 2009 à Marrakech un atelier portant sur la restitution des résultats de la conférence électronique sur l’économie d’eau en irrigation. L’atelier ainsi que la conférence électronique ont été financés par deux dons de la coopération française.

La conférence électronique avait été organisée de février à mai 2008 par l’ANAFIDE en collaboration avec la FAO et l’IPTRID et ce, dans le cadre des activités du centre virtuel de l’eau agricole dit « CISeau ». Elle a connu un franc succès puisqu’elle a enregistré 264 participants provenant de 5 régions et de 27 pays.

L’atelier a réuni une assistance nombreuse provenant, outre le Maroc, de deux pays maghrébins (Algérie et Tunisie), de quatre pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal) et de trois pays de l’Europe de l’Ouest (France, Italie et Hollande). Parmi les participants, neuf étaient invités par l’ANAFIDE ; ils représentaient les pays magrébins et de l’Afrique de l’Ouest.

L’atelier a débuté par des allocutions de représentants de la FAO et de l’IPTRID suivies d’une intervention de Monsieur Amadou Moussa président de l’Association Régionale pour l’Irrigation et le Drainage (ARID), présentée au nom des invités à l’atelier, et d’un exposé sur les résultats de la conférence électronique fait par le modérateur de celle-ci, Monsieur Taïeb Benchokroun.

Dix communications ont été présentées au cours de cet atelier, elles étaient articulées autour des trois sessions de la conférence électronique,  à savoir : (i) la gestion des ressources en eau, aspects liés à l’économie d’eau, (ii) la gestion de l’irrigation, économie d’eau au niveau des périmètres irrigués et des parcelles et (iii) la valorisation de l’eau en agriculture.
Outre ces communications, des exposés relatifs à des projets réalisés au Sénégal, au Burkina Faso et en Tunisie ont été présentés.
Les débats qui ont suivi ces présentations ont porté sur le contenu de celles-ci et, plus généralement, sur la problématique de la gestion rationnelle des ressources en eau essentiellement dans les pays du sud.

Les intervenants ont remercié l’ANAFIDE pour avoir organisé cet atelier et ont insisté sur la nécessité de renforcer la coopération sud-sud entre les instances intervenant dans ce domaine (structures étatiques et ONG) dans les pays maghrébins et d’Afrique de l’Ouest. Ils ont demandé à l’ANAFIDE de jouer un rôle moteur dans ce domaine.

 

FORUM – SEMINAIRES – CONGRES – ATELIERS – JOURNEES D’ETUDES

Sous le double patronage du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau  et de l’Environnement ; l´Association Marocaine des Elèves Ingénieurs en Génie Rural (AMEIGR) organise la 10ème édition de son Forum « Génie Rural – Entreprises » le 19 et 20  Mars 2010 à l´I.A.V. Hassan II à Rabat sous le thème : « Les Nouvelles Approches d’Ingénierie Pour la Gestion de l’Eau et la Protection de l’Environnement ».

Pour plus d’info contacter l’Email:ameigr2010@gmail.com

« Qualité des eaux et développement » à l’occasion de la journée mondiale de la terre

26 Mars 2010, à l’IAV Hassan II

 

 L’ANAFIDE organise cette table ronde dans le but de dresser la situation actuelle de la qualité des eaux, dans les principaux cours d’eau et nappes du Royaume, et son impact sur le développement en milieu rural et la santé de la population.

Le programme de cette table ronde s’étale de 14h30 à 18h30  et comprend :

  • Les mots d’ouverture de Mr. Le Secrétaire d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement (ou Mr le SG du département de l’Environnement); du Président de l’ANAFIDE et de Mr le Directeur de l’IAV Hassan II
  • Qualité des eaux superficielles et souterraines, dans le Royaume – Situation actuelle et perspectives (DRPE)
  •  Qualité des eaux de l’oued Sebou (ABH de Sebou) et contraintes de développement
  • Impacts de la dégradation de la qualité des eaux sur les options d’aménagements hydro agricoles (DIAEA)
  • Impacts de la dégradation de la qualité des eaux sur la Santé publique en milieu rural (Ministère de la Santé Publique)
  • Impacts de la dégradation de la qualité des eaux sur les ressources en eau destinées à l’AEP (ONEP)
  • Programme National d’Assainissement Liquide en milieu rural (DEA/DGCL)
  • Synthèse et recommandations

Les organismes invités sont composés par tous les acteurs de l’eau du secteur :

  • Public (les départements ministériels, les agences  et les offices, les régies, les instituts et établissements universitaires)
  • Privé (les bureaux d’études, les sociétés de travaux).

Ainsi que les associations du secteur, les ONG nationales et régionales et les bailleurs de fonds.

 

17ème Congrès mondial de la CIGR d u 13 au 17 juin 2010 au Québec, Canada

 Le thème central de ce 17ème Congrès mondial de la CIGR
est « L’ingénierie et les biosystèmes durables ». Plusieurs domaines en ingénierie sont prévus au programme technique. Ce programme de commandite est une opportunité de soutenir l’ingénierie alimentaire et agricole à un niveau mondial.La CIGR est responsable d’un réseau global regroupant des associations régionales, nationales et internationales de même que des entreprises privées œuvrant en sciences et technologies appliquées en génie agroalimentaire.

Pour plus d’info : www.cigr2010.ca

 

 Faites connaissance avec ………

Le  Réseau International des Centres de Formation aux Métiers de l’Eau (RICFME)

Ce  réseau international a été crée en Novembre 2008 à Paris et rassemble 16 centres fondateurs représentant 4 continents. La vocation du réseau est d’assurer la promotion de la formation professionnelle aux métiers de l’eau dans le monde et le partage d’expérience entre ses acteurs.

Les 11 et 12 décembre 2009, le Bureau du Réseau International des Centres de Formation aux Métiers de l’Eau s’est réuni au siège de l’Institut International de l’Eau et de l’Assainissement de l’ONEP à Rabat – Maroc.

A l’issue de cette réunion, les membres présents ont adoptés la « Déclaration de Rabat », rappelant l’importance du renforcement des compétences professionnelles des personnels du secteur de l’eau dans le cadre des stratégies nationales de promotion de l’accès à l’eau pour tous et d’amélioration des services d’eau et d’assainissement. La Déclaration de Rabat est téléchargeable sur le site internet du RICFME :
http://www.ricfme.org/IMG/pdf/Declaration_Rabat.pdf

La présidence actuelle est assuré par l’Institut  International de l’Eau et de l’Assainissement de l’ONEP au Maroc, son secrétariat technique par l’Office International de l’Eau en France et son secrétariat régional par la Fondation 2iE  en Burkina Faso le monde et le partage d’expérience entre ses acteurs.

Par ailleurs, Le RICFME a organisé un atelier international de réflexion portant sur le thème spécifique de la « Formation professionnelle technique aux métiers de l’eau et de l’assainissement »  et ce,  Dans le cadre du 15ème Congrès de l’Association Africaine de l’Eau qui s’est tenu du 15 au 18 mars 2010 à Kampala – Ouganda.

Pour plus d’info : contact@ricfme.org. Le programme de l’atelier est téléchargeable sur le site internet du RICFME.