Février 2006

SEMINAIRE  ANAFIDE/DRCR/CIGR SUR LE THEME « ENTRETIEN DES ROUTES RURALES / ENJEUX ET PERSPECTIVES »

Des résumés d’une trentaine de communications émanant d’une dizaine de pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie ont déjà été reçus, dont une dizaine sont marocaines. D’autres  communications sont  attendues de la Banque Mondiale, et d’autres organisations. Le programme comprend, en plus de l’atelier, les visites techniques dans les périmètres du gharb. Nous rappelons ci-après le cadre de cet atelier :L’Association Marocaine Permanente des Congrès de la Route (AMPCR) et l’Association Nationale des Améliorations Foncières, de l’Irrigation et du Drainage  (ANAFIDE) organisent à Rabat (Maroc) les 20 et 21 avril 2006, un séminaire international sur « L’entretien des routes rurales – enjeux et perspectives » Ce séminaire qui sera organisé en collaboration avec l’Association Mondiale de la Route (AIPCR) et la Commission Internationale du Génie Rural (CIGR), constitue une opportunité pour faire un état de l’art en matière de gestion, financement et de techniques relatifs à l’entretien de routes rurales. Ce sera également un forum d’échange d’expérience entre les membres de la communauté internationale et les participants attendus à ce séminaire: les décideurs, les bailleurs de fonds, les ONG, les professionnels et les chercheurs.

CENTRE VIRTUEL DE L’EAU AGRICOLE

L’ANAFIDE a reçu une mission de l’IPTRID/FAO du 23 au 27 Janvier 2006 pour l’examen de l’état d’avancement du projet et la planification des activités de la deuxième phase du projet CISEAU. L’ANAFIDE a honoré ses engagements au titre de la première phase et tous les rapports édités ont été jugés satisfaisants et répondent bien aux clauses de l’accord-cadre signé avec la FAO. Une conférence électronique se déroule actuellement sur le site www.ciseau.org sur le thème de la salinisation des sols par l’irrigation.
L’ANAFIDE lancera à son tour une conférence électronique sur le thème « impact de l’irrigation et de l’intensification agricole sur la qualité des eaux dés le début du mois d’Avril 2006. Les membres de l’ANAFIDE sont conviés à participer à ces conférences en ligne.
Elle participera aux travaux du premier atelier qui se déroulera au Niger vers fin Mars 2006

REVUE « HOMMES, TERRE ET EAUX » SOMMAIRE DU N ° 132 Septembre / Décembre 2005

SPECIAL AGRUMES :

– Eléments d’aide pour la réussite d’un projet d’agrumes Aït Houssa A. Qaous K., Benbella M., El Midaoui M.
– Un modèle de gestion équitable des chantiers de cueillette de fleur de bouquetier au Maroc ; Aït Houssa A., Benazzouz A.,  Nachate Es.
– La mandarine NADORCOTT : une nouvelle variété prometteuse. Nadori E.B
– La culture du clémentine au Maroc : Evolution et perspectives Nadori E.B., Nhami A
– Réaction des jeunes agrumes plantés sur ados et à plat à une inondation de longue duréeAït Houssa A., Nachate Es., Rhanem M.,     Benbella M., Ezzoubir D.

CRESA : 1993 – 2004

Résumé d’une centaine de mémoires de fin d’études du cycle CRESA (Maîtrise de l’Eau et Aménagement), mis en place à l’IAV depuis 1992, les thèmes abordés sont relatifs à l’irrigation au Maroc ainsi que celle de pays Africains Francophones.

ACTIVITES DE L’AIGR VISITES TECHNIQUES (TADLA & HAOUZ) EN MARGE DE L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 2006

L’Amicale des Ingénieurs du Génie Rural (AIGR) organise, les 11 et 12 mars 2006, son Assemblée Générale Ordinaire ainsi qu’une visite technique dans les zones de Tadla et Haouz sous le thème: «Economie et Valorisation de l’Eau». Cette Assemblée Générale sera l’occasion de présenter les réalisations du Bureau de l’Amicale une année après son élection, ainsi que les activités en cours et les perspectives. Par ailleurs, l’objectif de la visite technique est d’enrichir le débat et la sensibilisation sur la nécessité d’une meilleure utilisation et valorisation des ressources en eau dans tous les domaines, surtout dans le contexte actuel caractérisé par une rareté croissante de ces ressources qui subissent, en plus des contraintes climatiques, des pressions de plus en plus importantes à cause d’une démographie croissante et des impératifs de développement économique et social du pays.
Ainsi, l’AIGR compte visiter dans un premier temps la station hydroélectrique d’Afourer et, dans un deuxième temps, s’enquérir des efforts déployés dans les régions du Tadla et du Haouz pour la promotion de l’économie de l’eau d’irrigation.
Le programme de cette manifestation est comme suit:
Samedi  11 Mars 2006:
09h00 : Accueil des participants à la subdivision ONE à Afourer, suivi par :
– Visite du centre de l’ONE à Afourer
– Présentation du programme économie d’eau au niveau de l’ORMVAT (au siège à Fkih ben Saleh)
– Déjeuner au Club de l’ORMVA  du Tadla
– 14h00:   Départ vers Attaouia, pour visiter des exploitations équipées en systèmes d’économie d’eau
– 17h00:   Départ à Marrakech
– 20h30:   Dîner Gala
– Nuitée à l’Hôtel Ryad Menara *****
Dimanche 12 Mars 2006:
09h30-11h00 : Visite d’une usine de fabrication de conduites et canaux
11h00-12h15: Assemblée Générale Ordinaire de l’AIGR à l’hôtel suivi d’un déjeuner, puis retour
Les frais de participation sont comme suit:
Pour les membres (600 DH), pour les non membres (800 DH), Supplément single (250 DH).
Les camarades sont tenus de confirmer leur participation le plus rapidement possible par fax au numéro: 037 75 20 42, ou par e-mail à l’adresse suivante:  aigr_maroc@yahoo.fr.

le site de l’AIGR est rappelé ci – après :
le site web est hébergé gratuitement par geocities.com. Il a été mis au point par notre camarade Mohamed Ouhssain.
Il est fonctionnel et visitable à l’adresse : www.aigr.fr.st

LA MISE A NIVEAU ENVIRONNEMENTAL ET LES INCITATIONS ECONOMIQUES.

Ce séminaire, tenu à Casablanca  le 01/02/06, entre dans le cadre du projet régional R.E.M.E (Réseau des Entreprises  Maghrébines de l’Environnement). Il été a organisé par  le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement, le Ministère de Commerce et la Mise à Niveau de l’Économie, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc, et la Coopération Technique Allemande (GTZ).
L’ANAFIDE a été représentée à ce séminaire par Mr Daoudi Mohammed.

ACTIVITES DE L’AIAM CONFÉRENCE SUR LES « IMPLICATIONS DES ACCORDS INTERNATIONAUX SUR l’AGRICULTURE MAROCAINE » LE 16/02/2006 À L’I.A.V HASSAN II À RABAT

Le Maroc a entrepris l’ouverture de son économie à travers entre autre, la signature de plusieurs accords multilatéraux et bilatéraux. C’est ainsi qu’il a signé :- Les accords du GATT à Marrakech qui ont abouti à la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC);
– L’accord de libre échange entre les pays arabas, l’accord de libre échange  avec les Emarats Arabes Unis et l’accord de libre échange quadrilatéral entre le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et la Jordanie, qui ont tous prévu, à partir du premier janvier 2005,
la suppression des droits de douane sur tous les produits y compris les produits agricoles;
– L’accord d’Association avec l’Union Européenne qui ne prévoit pour les produits agricoles que des concessions mutuelles sur
une liste limitée de produits agricoles et souvent sous forme de quotas,
– L ‘accord pour l’établissement d’une zone de libre échange entre le Maroc et les USA qui inclut les productions agricoles tout en accordant un traitement particulier pour ceux qui sont considérés sensibles (blés, viandes bovines et viandes de volailles). La libéralisation des produits agricoles, induite par l’ensemble de ces accords ne manquera pas d’impulser une transformation en particulier de notre agriculture. Une reconfiguration de l’agriculture marocaine vers une meilleure affectation des facteurs de production (eau, terre…). Des craintes sont exprimées quant à la capacité de notre agriculture à profiter des opportunités offertes par ces accords et à affronter la concurrence de puissantes économies agricoles des pays émergeants comme le Brésil et l’Argentine. La fragilité des petits agriculteurs est souvent mise en relief pour supporter les thèses de ceux qui expriment ces craintes.

Pour débattre d’une façon objective de ces questions, l’Association des Ingénieurs Agronomes Marocains a organisé une Conférence sur les implications des accords internationaux sur l’agriculture marocaine, le jeudi 16 février 2006 à 15 heures à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II.

SEMINAIRE REGIONAL SUR LES PLANS NATIONAUX DE L’EAU DANS LES PAYS DU MAGHREB ARABE ET L’EGYPTE

Deux grands événements marqueront l’année 2006 en matière de réflexion sur l’optimisation de la gestion des ressources en eau : le Forum Mondial de l’Eau qui se tiendra en mars 2006 au Mexique et le Débat National sur l’Eau dont le pro­cessus se déroulera, par étapes, tout au long de l’année en cours pour porter ses conclusions devant le Conseil Supérieur de l’Eau et du Climat lors de sa pro­chaine session à la fin de 2006. En prévision de ces deux manifestations, et pour enrichir le débat et l’échange d’idées et d’expertises sur la question de l’eau aux niveaux régional et national, le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement a organisé, les 24 et 25 janvier 2006 à Rabat, un séminaire consacré aux plans nationaux de l’eau en Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie et Egypte. Organisée en collaboration avec le Partenariat Mondial de l’Eau (.GWP-Med) avec le soutien de la Banque Africaine pour le Développement et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, cette rencontre verra la participation d’environ 200 représentants des pays de la région en plus d’associations spéciali­sées et d’organismes de financement régionaux et internationaux. La séance inaugurale de ce séminaire a été présidée par M. Mohammed ELYAZ­ GHI, Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement. Les travaux se sont poursuivis au niveau des experts qui ont eu pour tâche d’éva­luer l’état d’avancement des plans de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) dans les pays concerné. L’ANAFIDE a été représentée à cette manifestation par Mr Daoudi Mohammed. D’autres membres de l’ANAFIDE ont aussi participé tout en représentant leur ministère ou organisme (cas de Mr Aït Kadi,…).
Des exposés et des rapports suivis de débats ont été au programme de cette ren­contre dont les travaux se sont déroulés dans le cadre de cinq séances portant sur les thématiques de la planification de la GIRE dans le bassin méditerranéen, le soutien au développement et les outils de mise œuvre de la GIRE en Afrique du Nord.  Le Maroc a présenté à cette occasion le projet de son plan national de l’eau, éla­boré par le ministère de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environne­ment en concertation avec les départements et les services concernés. Ce plan, qui sera soumis à discussion lors du Débat National sur l’Eau, arrête les options stratégiques de notre pays à moyen et long termes,  pour une gestion durable et efficiente cette ressource de plus en plus rare et menacée. 4ème FORUM MONDIAL DE L’EAU 16-22 mars 2006, Mexico On rappelle ci-après l’annonce du 4ème Forum mondiale de l’eau qui tentera d’intégrer les savoir-faire locaux et de favoriser les initiatives et le renforcement des capacités au niveau local. Son principal objectif sera que les organisations internationales et les spécialistes des politiques de l’eau parviennent à un accord et s’engagent aux côtés des acteurs locaux à transformer les projets en réalisations concrètes16ème CONGRÈS DE LA CIGR Bonn, 3-7 Septembre 2006. Ce congrès est organisé par la CIGR, la commission européenne du G.R (Eur Ag Eng), l’Association Allemande du G.R (VDI) et la FAO. Il a pour thème :
« Congrès commun du monde – génie rural pour un meilleur monde ».
En parallèle à ce congrès, la VDI organise sa 64ème conférence du G.R ; de même la FAO organise un atelier sur « les contributions sur l’état de l’art du génie rural pour  résoudre les futurs problèmes agricoles ».
Les inscriptions avant le 31 Mai permettent d’obtenir des réductions. Pour plus d’informations, consultez le site web : www.2006.cigr.org

ACTIVITES DES SECTIONS DE LA CIGR

Objet

Date, lieu & site web

Section I conférence interrégionale sur Eau et Environnement 2006 “Concepts pour la gestion de l’eau et multifonctionnalité des sols de plaine”
Delft, Pays-Bas, du 17 au 19 mai 2006.
www.wau.nl/rp v/isomul/enviro water2006
Section IV: Conférence internationale « Efficacité énergétique et ingénierie agricole 2006 »
du 7 au 9 juin 2006 à Rousse, Bulgarie.
http://octus.ru.acad.bg/baer/EE&AE-2006/conference.htm
Section VI: 2ème symposium international de la section VI de la CIGR “L’avenir de l’ingénierie alimentaire”
du 26 au 28 avril 2006 à Varsovie, Pologne.
www.cigr.pl

6ème EDITION DU FORUM GENIE RURAL – ENTREPRISES,  Sous le patronage du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et des pêches Maritimes, l’association Marocaine des Elèves Ingénieurs en génie Rural (A.M.E.I.G.R) organise la 6éme édition du Forum Génie Rural – Entreprises sous le thème :

« Le Monde Rural levier du Développement Humain : Quel Apport du Génie Rural? »

Samedi 06 Maï 2006 à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II – Rabat.

CONFERENCEINGENIEURS DU G.R : NOUVELLES NOMINATIONS

Nos félicitations à tous les nouveaux nommés et bonne chance dans leurs nouvelles activités pour les camarades qui ont choisi de quitter l’Administration:

la liste est comme suit:

EL Bouari Ahmed      :Chef de la Division des Projets
Bachri Mohamed       :Chef de la Division des Réalisations
Belghiti M’hamed       :Chef de la Division des Etudes
Khajour Larbi              :Chef de la Division de l’Hydraulique Agricole
EL Yacoubi Zakaria   :Chef du Service de la Programmation
El Meknassi Ihssane :Chef du Service des Etudes
Alaoui Meryem            :Chef du Service de Promotion des Aménagements du  Secteur Privé
Bouhamida Naima     :Chef du Service de l’Amélioration de la Grande Irrigation


LU POUR VOUS…

« GUIDE DES BONNES PRATIQUES AGRICOLES » 

Le guide a été conçu dans le cadre du projet « Ecobilans et Formation de Conseillers Agricoles en Environnement ». Celui-ci s’appuie sur un partenariat associant l’Ecole Nationale de Meknès (ENA) et l’Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV Hassan II) pour la partie marocaine avec la faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (FUSAG) pour la partie belge. Le projet a bénéficié du soutien financier de la coopération belge (Communauté Wallonie/Bruxelles et CUD-DGCI). Le guide poursuit deux objectifs :

  • Servir de support au renforcement des capacités techniques des cadres et agents de terrain du conseil agricole en matière d’environnement.
  • Constituer un référentiel technique et méthodologique à destination du conseil direct sur l’exploitation agricole.

Le guide a été conçu sous la forme de trois outils complémentaires comportant :

  • un état des lieux de la relation agriculture-environnement au Maroc : il informe  l’utilisateur des enjeux argi-environnementaux de l’agriculture marocaine et du contexte juridique caractérisant cette relation.  un diagnostic agri-environnemental : il est constitué d’une grille permettant de réaliser un diagnostic agri-environnemental  de l’exploitation agricole. Il offre une vision générale des différents problèmes relatifs à la relation agriculture-environnement au sein de l’exploitation et permet de cibler les pratiques agricoles à risque ; il propose à titre d’alternative, de bonnes pratiques agricoles, respectueuses de l’environnement.
  • les fiches conseils agri-environnementales : à chaque pratique agricole respectueuse de l’environnement correspond une fiche technique qui constitue le support facilitant la mise en œuvre de la pratique alternative préconisée.

Dans le cadre du projet « Ecobilans et Formation de Conseillers Agricoles en Environnement» il a été défini, sur la base de l’analyse de la situation agri-environnementale dans la zone d’intervention de la DPA de Meknès et en prenant en considération les critères de pertinence, un certain nombre d’indica­teurs agri-environnementaux (IAE).
Ces indicateurs permettent soit de mesurer un état (indicateurs d’état), soit de mesurer le risque que représente une situation précise (indicateurs de pression).
Les indicateurs ainsi définis sont:

– Valeur de l’assolement
– Pourcentage de la SAU à résidus maintenus sur la parcelle ;
– Charge animale par rapport au disponible fourrager
– Longueur de haies brise-vent
– Bonnes pratiques conservatrices du sol
– Travaux du sol
– Origine de l’eau utilisée
– Etats des équipements d’irrigation
– Efficience agronomique de l’eau d’irrigation
– Raisonnement, de l’irrigation
– Utilisation des eaux polluées
– Pourcentage de la SAU amendée en matières organiques et engrais verts
–  Bilan apparent de l’azote
– Quantité de fumure minérale épandue par unité de SAU Raisonnement de la fertilisation
–  Utilisation des produits phytosanitaires
–  Raisonnement de la lutte phytosanitaire
–  Bonnes pratiques phytosanitaires
–  Rejets ponctuels
Pour plus d’information, contactez Mr Fagroud, Professeur à l’ENA de Meknès, E-mail : mfagroud@yahoo.com