Avril 2005

LE MINISTERE DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT RECOIT L’ANAFID

Le Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement, Monsieur Mohamed EL YAZGHI , a reçu le 28 Mars 2005 , au siège de son Ministère, Monsieur Abdellah Bekkali, Président de l’Association Nationale des Améliorations Foncières, de l’Irrigation et du Drainage (ANAFID), qui était accompagné de six membres du bureau de l’Association : Mohamed Ait Kadi, Mohammed Bourass , Mohammed Daoudi, Hassan El Mahraz, Mohamed Bouaam et Mohamed Yacoubi Soussane.
Monsieur Bekkali au nom des adhérents et des membres du bureau de l’association a d’abord tenu à vivement remercié Monsieur le Ministre pour l’accueil chaleureux qu’il a réservé à l’ANAFID. Il a ensuite fait une présentation succincte du projet de « centre virtuel de l’eau agricole » délégué au secrétariat de l’IPTRID (International Program for Technologie and Research Irrigation and Drinage) et hébergé au sein de la FAO.
M.Bekkali a ensuite informé M. le Ministre que l’ANAFID a été désignée par cet organisme international pour piloter ce projet au niveau du Maroc.
M. le Ministre, de son côté, a rendu hommage à M. Bekkali et aux membres du bureau pour les efforts qu’ils ont rendus et qu’ils continuent à rendre dans le domaine de l’eau d’une façon générale et de l’eau agricole en particulier.
M. le Ministre, responsable du secteur de l’eau au Maroc a ensuite exprimé son vif intérêt pour le projet et pour le travail important qu’effectue l’ANAFID à travers sa participation efficace en matière d’information, de diffusion et de mise à disposition de connaissances sur l’eau.

GROUPE DE TRAVAIL « REFLEXION STRATEGIQUE »

Ce groupe de travail est composé de Messieurs AÏT KADI, BARTALI, BOUAAM BOUHAMIDI et DEBBARH.
Monsieur BEKKALI a fait remarquer que ce projet, concernant la formulation d’une nouvelle stratégie des activités de l’ANAFID, pourrait faire l’objet d’une présentation à la prochaine Assemblée Générale , prévue à Safi en mai 2005, sous réserve que la réflexion soit assez avancée d’ici là.

CONTRAT PROGRAMME MADRPM / ANAFID

En ce qui concerne le projet de contrat programme que l’ANAFID souhaite conclure avec le MADRPM, dans le cadre du nouveau partenariat entre l’Etat et les Associations, Monsieur BOUAAM, chargé de ce dossier, précise le contenu de ce contrat relatif au financement de l’édition de la revue « Hommes, Terre et Eaux » et de l’établissement d’un fond documentaire sur le développement rural . Ce document a été élaboré. Et sera soumis au MADRPM, en vue de solliciter son appui financier quant à sa mise en œuvre.

SEMINAIRE ANAFID/DRCR/CIGR SUR LE THEME « ENTRETIEN DES ROUTES RURALES / ENJEUX ET PERSPECTIVES
L’appel à communication (en anglais et en français) du séminaire international sur le thème: « Entretien des Routes Rurales / Enjeux et Perspectives » est présenté sur les sites web de l’ANAFID, la CIGR et l’AIPCR. Sur le site web de l’ANAFID la version arabe de ce premier bulletin est également disponible.
La 1ère section de la CIGR a fait une lettre circulaire à tous les participants au dernier séminaire international qui a été organisé en Pologne par la CIGR et l’AIPCR sur le thème « Routes Rurales » pour leur demander de participer au séminaire (ANAFID-AMPCR) qui est prévu au Maroc le 20 et 21 Avril 2006 .La DRCR a préparé le tirage de l’appel à communication (version français-arabe) afin qu’il soit diffusé par l’ANAFID et l’AMPCR.Thèmes du séminaire
Quatre thèmes sont prévus dans le cadre de ce séminaire :
Thème1 : Rôle des routes rurales et enjeux de leur entretien :
(1) Problématique de l’entretien des routes rurales ; (2) Entretien routier et développement durable ; (3) Niveau de service des routes rurales ; (4) Evaluation des besoins en entretien routier
Thème2 : Techniques d’entretien des routes rurales :
(1) Pathologie des dégradations de routes rurales ; (2) Techniques d’entretien routier ; (3) Utilisation des matériaux locaux ; (4) Techniques d’entretien à forte utilisation de la main d’œuvre
Thème3 : Gestion et financement des routes rurales :
(1) Système de gestion des routes rurales ; (2) Partenariat ; (3) Modes de financement (4) Aspects institutionnels ;
Thème4 : Aménagement intégré et routes rurales :
(1) Programmation des opérations d’aménagement ;
(2) Approche participative ; (3) Etudes de cas

5ème EDITION DU FORUM GENIE RURAL – ENTREPRISE
L’association Marocaine des élèves Ingénieurs en Génie Rural (A.M.E.I.G.R) Organise Sous le thème :

Le Génie Rural au service de la Gestion de l’eau et de l’Aménagement du Territoire

Le Samedi 7 mai 2005
à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II – Rabat
Programme de la journée
8h00-9h00 : Accueil et réception des participants
9h00-10h15 : Ouverture officielle
10h15-11h00 : Visite des stands / Pause café
11h00-13h00 : Conférences sur les thèmes :

  • « Développement Rural Intégré et Aménagement Régional du Territoire » ; Ministère de l’Agriculture, Développement Rural et des Pêches Maritimes.
  • « Rôle des Agences de Bassin dans la Gestion de l’Eau à l’Echelle Régionale » ; Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement.
  • «  Gestion des Equipements Communaux : Eau et Assainissement » ; Ministère de l’Intérieur
  • « Contribution de la FMCI dans l’Elaboration des Plans Directeurs des Ressources en Eau » ; FMCI
  • « Expérience Française dans la gestion de l’Eau et de l’aménagement du Territoire » ; Mr. MICHEL DUCROCQ, Secrétaire Général de l’Association Française d’Etude de l’Irrigation et du Drainage (AFEID)
    13h00-14h00 : Discussion
    14h00 : Déjeuner et clôtureSOMMAIRE DE LA REVUE HOMMES , TERRE ET EAU N° 130 N° SPECIAL SEPTEMBRE – DECEMBRE 2004

SEMMINAIRE SUR L’IRRIGATION DANS LES PAYS MEDITERRANNEENS

Editorial : A. Hammani et M. Kuper

  • Economie d’eau en irrigation au Maroc : acquis et perspectives d’avenir :
  • Abou Bakr Seddik El Gueddari
  • Efforts de l’Algérie en matière d’économie de l’eau et de modernisation de l’irrigation : B. Benmouffok
  • Les efforts de modernisation de l’agriculture irriguée en Tunisie :R. Al Atiri
  • Promotion de l’irrigation localisée dans le périmètre irriguée de la basse Moulouya  : Tizaoui C.
  • L’irrigation localisée dans les périmètres de grande hydraulique, atouts et contraintes dans le périmètre du Tadla au Maroc : Kobry A., Eliamani A.
  • Evolution des systèmes d’irrigation et gestion de la salinité des terres irriguées : Marlet S.
  • Evolution de l’exploitation des eaux souterraines dans le périmètre irrigué du Tadla : Hammani A., Kuper M., Debbarh A., Bouarfa S., Badraoui M. et Bellouti A.
  • Les stratégies d’équipement en station de pompage des petites exploitations agricoles du Tadla : Le Grusse Ph., Zemzam S., Kuper M., Hammani A. et Bouarfa S.
  • Valorisation de l’eau et tarification dans les périmètres de ”grande hydraulique” au Maroc : Belghiti M.
  • Les pratiques participatives des AUEA dans la gestion de l’irrigation au Maroc : études de cas en petite, moyenne et grande hydraulique : El Alaoui M.
  • Conception participative des projets d’irrigation dans le périmètre irrigué du Haouz : Ouzine L., Kharrou M.H.
  • Un exemple d’action de coopération française pour le renforcement des compétences des associations d’usagers de l’eau : formations et échanges d’expériences menées par l’Union des associations syndicales autorisées (UASA) de 1996 à 2002 : Roussiés R., Gay S., Ducroq M et Garin P.
  • Conclusion et résultats du séminaire sur la « modernisation de l’agriculture irriguée »
ASSEMBLEE GENERALE DE L’ANAFID PREVUE LE 28/05/2005 A SAFI
A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ANAFID, une visite technique sera organisée dans la région de Doukkala Abda, elle sera suivie d’un séminaire :•  Thème retenu : « Insertion des jeunes et création d’entreprises en milieu rural »
•  Date : le 27 et 28 Mai 2005
•  Lieu : Safi
•  Personnes concernées : Membres de l’ANAFID ; Entreprises ; Jeunes promoteurs (ORMVAD, ORMVAH, ORMVASM, ORMVAT etc.) ; MEPA et diverse associations partenaires ; ONEP, RADES, ONE, AIGR, OCP ; Les DPA, la DERD , le crédit agricole Le programme est le suivant :

•  Vendredi 27 Mai 2005  :
Rendez–vous à 14 h00 à l’entrée De Bir Jdid..Route d’El Jadida (après la sortie de l’autouroute deHad Soualem
14h30 : Visite de l’exploitation Bennani Smires (Production des Fleurs)
15h30 : Visite Guidée de Jorf Al Asfar (Exposé par l’ODEP + Visite de la plateforme).
17h00 :Visite d’une unité de conditionnement et d’emballage
des huitres à Oualidia 18h00 : Départ vers Safi
1935 : Dîner et Nuitée à Safi.
•  Samedi 28 Mai 2005
9H00 : Inscription au séminaire.
9H30 : Ouverture du séminaire par Monsieur le Wali de Doukkala Abda (Exposé introductif ; Exposés de jeunes promoteurs ; Discussion/Débat)
12H30 : Assemblée Générale suivi d’un déjeuner

Note sur l’appui à l’insertion des jeunes dans le secteur agricole et en milieu rural Direction de l’Enseignements, de la Recherche et du Développement

D’autre part, des programmes d’insertion des lauréats ont été lancés notamment à travers : la location des terres domaniales aux lauréats de l’enseignement supérieur agricole ; la promotion de création d’entreprises de service et l’élaboration des référentiels technico-économiques, Par ailleurs, le cadre institutionnel de formation et d’appui à l’installation des jeunes dans le secteur agricole et en milieu rural a été renforcé par la promulgation de la loi 12- 00, relative à la formation par apprentissage des filles et fils d’agriculteurs et par la loi 53-00, formant la charte de la promotion des PME.
2- Organisation et mission du dispositif d’insertion
A titre de rappel, ce dispositif d’appui à l’insertion des jeunes est composé comme suit :

a. au niveau national :
La Division de l’Adéquation Formation – Emploi, relevant de la DERD, coordonne les différentes activités effectuées par les structures du MADRPM et procède à l’évaluation des réalisations par rapport aux termes de la stratégie de développement agricole et rural.

b. au niveau régional et provincial :

Des Cellules sont installées au niveau des ORMVA et au niveau des DPA regroupant des représentants des Chambres d’Agriculture, des Associations Professionnelles, et des Etablissements de Formation Agricole.
Ces cellules sont chargées de constituer des bases de données sur les créneaux porteurs; participer à l’élaboration des référentiels technico-économiques et à leur actualisation d’une manière périodique; accueillir, informer et orienter les jeunes; étudier les idées de projets et fournir un appui à l’élaboration des études de faisabilité; identifier les besoins en formation et organiser des sessions de formation ; informer les jeunes sur les formules et modalités de financement des projets et appuyer les porteurs de projets à l’installation et assurer leur suivi après la réalisation de leur projet ;
Par ailleurs, les Cellules Régionales et Provinciales sont appelées à établir des relations avec les Centres Régionaux d’Investissement.  

•  au niveau des établissements d’enseignement technique et de formation professionnelle :

Des Cellules d’Adéquation Formation – Emploi sont installées au niveau des établissements de formation agricole et chargées de prospecter les besoins des professionnels en personnel qualifié; recenser les besoins en formation des jeunes; procéder à l’élaboration des modules de formation; organiser la formation au niveau des établissements et assurer la liaison avec les chambres d’agriculture et les associations professionnelles

•  au niveau local :

Des antennes seront mises en place, au niveau des CT et CDA, pour donner les premières informations aux porteurs de projets et les orienter vers les autres sources d’information et d’appui.

•  Cadre et contexte

L’insertion des jeunes dans la vie active et l’injection des compétences dans le secteur agricole et dans le milieu rural constituent l’une des priorités du MADRPM pour répondre aux exigences du rajeunissement et de modernisation des exploitations agricoles.
Dans ce but, le Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et des Pêches Maritimes a lancé depuis 1994 un ensemble d’actions, au profit, notamment, des lauréats de l’enseignement agricole et des filles et fils d’agriculteurs, visant : la formation à l’insertion par la création d’entreprises et d’emplois salarial; la formation pour le montage des projets et l’encadrement et l’appui à la création d’entreprises,
A cet effet, des structures d’accompagnement ont été instituées au niveau central, régional et provincial, par la note ministérielle n° 83/DERD du 23/09/1994

3- Dispositions à prendre

Compte tenu des évolutions qu’a connu le contexte socio-économique, depuis la mise en place du dispositif d’insertion en 1994 et la stratégie de développement agricole et rural, la dynamisation des structures d’appui à l’installation des jeunes dans le secteur agricole et dans le milieu rural par la consolidation et le renforcement des Cellules de Promotion de l’Emploi des Jeunes et les Cellules d’Adéquation formation- Emploi, est devenue nécessaire.
Compte tenu de l’importance de cette note, sa diffusion aux directeurs des ORMVA, des DPA et des établissements de Formation Agricole a fait l’objet d’une lettre du 26/11/04 référencée DERD/DAFE/SFOJP n° 5477 , signé par Mr Moha Marghi , secrétaire général du MADRPM, dans laquelle, il demande de bien vouloir :

1°) prendre les dispositions nécessaires pour la dynamisation de la Cellule relevant de votre institution et d’en désigner un coordonnateur à cet effet;
2°) élaborer des rapports d’activités semestriels et les transmettre à la DERD pour en faire la synthèse et capitaliser les expériences
Cette note a été accompagnée par les pièces jointes suivantes :
1) Fiche sur la Promotion de création d’entreprises de Services ;
2) Fiche sur le Programme de Location des Terres Domaniales aux Lauréats de l’Enseignement Supérieur Agricole ;
3) Fiche sur l’élaboration des Référentiels Technico-Economique Ces fiches figurent en encadré

Fiche1-Promotion de la création d’entreprises de services

1-Contexte  :
Les premières actions ont été initiées, depuis 1996
(1) dans les ORMVAD : 107 entreprises installées et 221 emplois crées ; (2) opération DAR EL FALLH (1996-1998).
Les évaluations des expériences montrent qu’ elles n’ont pas été conçues et menées dans un cadre global cohérent et intégré au niveau national.
Ce constat a amené la DERD à concevoir une plate-forme globale de promotion de la création d’entreprises de services

2- Objectifs : Contribuer à l’amélioration des performances du secteur agricole par l’offre des prestations de qualité et de proximité pour l’agriculteur, à travers la création d’entreprises de services par les lauréats de l’enseignement agricole.

3- Opportunités identifiées  : (1) dans les zones des ORMVA: 29 entreprises dans 6 régions et l’insertion d’une cinquantaine de lauréats de l’enseignement agricole ; (2) dans les DPA : 49 entreprises de services, dans 7 zones d’intervention de DP A et l’insertion de 92 lauréats

4- Modalités de mise en oeuvre :
(1) Sélections des candidats, suivi de stage, élaboration et financement des projets ; (2) Etablissement de contrat avec les lauréats entrepreneurs et mobilisation des partenaires ; (3) Le principe de contractualisation contribuera à combler le désengagement de l’Etat en matière de services à l’agriculture.

Fiche 2 : Programme de location des terres domaniales aux lauréats de l’enseignement supérieur agricole

1- Consistance  :
Le programme prévu initialement porte sur 8000ha. La mise en oeuvre a concerné deux tranches:
(1) La première tranche porte sur 2533 ha, répartis sur 8 régions, pour 61 bénéficiaires ; (2) La deuxième tranche, Couvre 2067 ha, répartis sur 6 régions, pour 66 bénéficiaires
2- Etat d’avancement  :
La situation, arrêtée au 22/11/2004 , montre que:
– 39 candidats ont terminé le stage : 10 à El Hajeb, 13 à Bens1imane, 1 à Sefrou, 3 dans la région de Rabat, 2 à Béni- Mellal, 1 à Khémisset et 9 à Taounate.
– 34 sont installés: 10 à El Hajeb, 13 à Bens1imane, 1 à Sefrou, 1 à Rabat et 9 lauréats de Taounate.
– les autres sont en phase d’accomplir la procédure de location.
– l6 candidats en stage, répartis comme suit:

4 à Béni-Mel1a1 ; 4 à Benslimane ; .2 au Haouz ; .3 à Khémisset ;.2 à Taounate et 1 à l’Oriental,
4 nouveaux candidats ont été sélectionnés

Fiche 3 : Formation à l’élaboration des référentiels Technico-économiques

1- Cadre:
Programme de coopération maroco-française en matière d’appui à l’installation des jeunes en milieu rural.
2-Objectifs  :
(1) Acquérir des compétences nécessaires en matière d’élaboration de référentiels technico-économiques régionaux ; (2) Mettre en place un système de référence territorialisé pour répondre aux besoins des jeunes promoteurs installés et potentiels.
3-Population cible :
Les responsables des Cellules de promotion de l’Emploi et des Cellules d’Adéquation Formation-Emp1oi.
4-Programme de formation :
Pour chaque groupe, le programme est composé d’ateliers de réflexion au Maroc suivis d’un séminaire à l’ENFA de Toulouse. Il se déroule en deux phases: i) 1 ère phase au Maroc ; ii)2ème phase à l’ENFA de Toulouse
La formation au Maroc a concerné essentiellement:
(1) la présentation des techniques et méthodes d’élaboration des référentiels ; (2) l’élaboration et validation des questionnaires spécifiques à chaque système de production ; (3) le recueil des informations sur le terrain, nécessaires à l’élaboration des référentiels pour l’arboriculture, élevage laitier et services à l’agriculture ; (4) l’exploitation et analyse des données et élaboration de canevas types spécifiques
5- Etat d’avancement :
(1) Une vingtaine de cadres des DPA, ORMVA et établissements de formation agricole formés ; (2) Des ébauches de référentiels technico-économiques au niveau des régions élaborés et discutés lors d’un atelier organisé à l’ENA au cours du mois octobre 2004 et d’un autre, tenu à l’ORMVAH le 19/11/2004.